Julien Couzy - 0033 (0)6 85 32 76 64 - julien.couzy@siparhasard.com

© si par hasard. Créé avec Wix.com

Mouvinsitu

 

Boris Gibé / Compagnie Les Choses de Rien


Le Projet :
Depuis 2008, à travers leur projet Mouvinsitu Boris Gibé et  Florent  Hamon interrogent  le  croisement  entre danse,   cirque   et   cinéma.  A   travers l'image filmée, comment  le  mouvement  pourrait  devenir  un récit, ou comment ce corps contemporain peut servir une poétique désirée.


Leur recherche a abouti à une série de courts métrages liés  à  une exposition  et  à  la  création  d'une  pièce chorégraphique, qui invitent  le spectateur à partager un  voyage  mental  aux  croisements  de  différents langages scéniques et visuels.  


Entre   glissements   inconscients,   dédoublements burlesques,  perte d'identité, vertiges et  identités revisités, cette  exploration  chorégraphique et plastique du rêve vise à créer de la fiction autour de la notion de trace, de perdition de la réalité, de " ce reste " qui nous échappe et qui articule pourtant nos songes. Questionnant ainsi du faux qui dit du vrai,  Boris  et Florent  nous   proposent  la  mise  en  abîme  d'un  rêve  et  nous  donnent à  en  voir  la machinerie, la fabrication " In situ ".

Le spectacle Bienheureux sont ceux qui rêvent debout sans marcher sur leurs vies a  puisé  son  inspiration  dans  les  films de  l’exposition  Mouvinsitu.

 

Dans  un  univers cinématographique, cette pièce joue des conventions de représentations, en utilisant cette fois-ci sur scène, les procédés de montage du cinéma. Un territoire intrigant et éminemment poétique où la réalité se délite par son interaction avec la fiction, le rêve et l’imaginaire.

 

Depuis 2008, les deux artistes se sont imprégnés de l’ambiance si particulière qui flotte dans les lieux abandonnés. Ils ont été jusqu’à Détroit pour saisir toute la beauté de ces lieux endormis. Sur scène, ils se retrouvent dans un no man’s land venteux dans lequel ils dansent et se contorsionnent dans des costumes en papier. Une omniprésence du papier comme pour rappeler que notre monde est envahi d’images et qu’il faut s’efforcer de lui redonner chair.

 

Au  langage  du  corps  qui  oscille  sans  cesse entre  chute  et équilibre, s’ajoute un habile mécanisme : le son et la lumière interagissent  pour  créer  une atmosphère hypnotisante dans laquelle on se perd avec envie.

 

Détails :

Tout public, à partir de 8 ans.
Direction artistique : Boris Gibé & Florent Hamon

 

Conception : Boris Gibé & Florent Hamon

Interprétation : Boris Gibé & Tiziano Lavoratornovi

Régie son lumière : Nicolas Gastard, Régie Plateau : Clément Delage / Jorn Roesing (en alternance)

Regard dramaturgique : Elsa Dourdet, Regard chorégraphique : Piergiorgio Milano

Avec l'aide précieuse de : Florent Bergal, Ben Fury, Céline Zordia, Gaspard Gilbert, Thomas Cotereau, Marinette Jullien, Morgan Romagny

 

Mentions :

Production : les Choses de Rien, Diffusion : Si par hasard

Coproduction : Maison de la Culture d’Amiens – Centre de création et de production ; Châteauvallon - scène nationale ; Espace Jean Legendre – Scène nationale de l’Oise en préfiguration – Compiègne ; TRIDANSE– parcours régional d’accueils en résidence de projet chorégraphiques transdisciplinaires - région Provence Alpes Côtes d'Azur : La Passerelle – Scène nationale des Alpes du sud – Gap ; Le Citron Jaune - CNAR - Port-Saint-Louis du Rhône ; Le 3 bis F lieu d’arts contemporains (Aix-en-Provence) - Le Vélo Théâtre ; Pôle régional de développement culturel – Apt.

Accueils en résidence : CND - Centre National de la Danse - Pantin, TanzFabrik – Berlin, SZENE – Salzurg (Autriche), SC Cultura promjene – Zagreb (Croatie), La Gare – Marigny – le - Cahouet / Autres soutiens Coopérative De Rue De Cirque (2R2C) – Paris ; Centre de Création Artistique et Technique NIL OBSTRAT - St Ouen l’Aumône ; Le théâtre de La Manicle & le lieu d’arts visuels Le Satellite Brindeau - Le Havre ; Le RTT – Bruxelles, L’Académie Fratellini – St Denis ; DAAC – Rectorat de Paris, Lycée Professionnel Corvisart-Tolbiac, La Gare de Guillon, Région Ile-de-France dans le cadre du dispositif « Innovation Educative », Parc de La Villette – Paris ; réseau artistique international APAP, Commission européenne (DGEAC – programme Culture), Enclave – Festival Internacional Deltebra Dansa – Deltebre (Espagne).Aide à la création : Ministère de la Culture – DICREAM et DRAC Ile de France.

La compagnie Les Choses de Rien est conventionnée par le Ministère de la Culture - DRAC Ile de France.

Boris Gibé est artiste associé aux 2 Scènes, scène nationale de Besançon.


L’exposition Mouvinsitu

L’exposition  se  présente  comme  un  parcours  labyrinthique  dans  lequel les  courts-métrages  sont englobés au sein de dispositifs audio-visuels qui forment  une  architecture  plus  globale  et donnent  une  unité  à  la proposition.  Le  visiteur  entre  dans un  univers  où  la  réalité  frissonne  au contact  de   l’imaginaire  des  deux  artistes vidéastes  qui  se jouent continuellement   des    conventions    de   représentation et  se nourrissent des croisements entre les différents   langages artistiques.

La compagnie  Les  Choses  de  Rien  a  pris  pour  habitude de  jouer  avec nos  perceptions  visuelles et sensitives  pour déconstruire nos repères et nous proposer de nouveaux angles d’observation. Cette exposition ne déroge pas à la règle. Sur un amas de télévisions entassées les unes sur les autres, on peut par exemple  suivre  les  pérégrinations de petits bonhommes malmenés cherchant une issue dans un espace où la gravité est mouvante. Le spectateur est lui-même désorienté lorsqu’il sort du dispositif de projection rotatif construit autour de la vidéo de Whitney Houston.

À cela s’ajoute entre autres, d’astucieux petits théâtres optiques truqués grâce à des hologrammes. L’illusion est parfaite et l’on  se  laisse  tromper avec  joie. 

 

Avec  son  esthétique  artisanale  et  ludique  qui  donne  à  voir  les principes  de  fabrication,  cette  installation  nous  fait  vivre  une expérience unique.


La majorité des films courts sont consultables ICI

 

Article sur Mouvinsitu - Le Dauphiné Libéré 

Jeudi 12 novembre 2014